Sains-lès-Pernes

Sains : du celte : bois
Pernes : du latin pernaqui, nom d'homme

Situé à 12 kilomètres de Saint-Pol, au milieu d'une vaste plaine qui s'étend depuis les confins de l'arrondissement de Saint-Omer jusqu'au village de Bryas, Sains est  un beau village traversé par trois routes qui se croisent dans son centre (dont la voie Romaine qui le longe , branche du SEPTEMVIUM citée par Malbrancq).

Extraits de l'Histoire de Sains-lès-Pernes : Paul Tailliar 1865

Peuplé d'environ 400 habitants en 1865.

"En consultant le Cartulaire de Saint-Bertin, nous trouvons qu'en 798, la trente-deuxième année du règne de Charlemagne, Odland, neuvième abbé des deux monastères de

Un mémoire des droits seigneuriaux qu'Hubert Wattrelet, curé de Sains-lez-Pernes, devait payer ou prince de Hornes, alors seigneur de Bailleul, pour l'acquisition qu'il fit en 1742, d'un enclos contenant six quartiers de terre

Une pierre tumulaire en marbre blanc placée dans l'église de Bailleul, indique que le 9 octobre 1716, Philippe-Emmanuel de Hornes, seigneur de Bailleul, Pierremont, Sains-lez-Pernes, etc., etc., trépassa à Bailleul.

A l'époque de la Révolution, le domaine de Bailleul était occupé par le régisseur du prince de Salm, qui fut contraint d'abandonner les propriétés de son maître et de s'expatrier. 

Sithiu, achetait d'un clerc, nommé Déodat, plusieurs parties de biens, parmi lesquelles figurait Sains.

Les seigneurs de Bailleul
Quelques-uns des plus connus d'entre les seigneurs de Bailleul, qui, seigneurs de plusieurs villages de l'Artois, étaient aussi seigneurs de Sains lez-Pernes.  De la dédicace que Ferry de Locre fait de son ouvrage, imprimé en
1613, à Maximilien de Bailleul, seigneur dudit lieu, de Saint-Martin, Gauchin, Pierremont, Occoche, Sains-lez-Pernes, Floringhem/tAumerval, Àuchy-aux-Bois, ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :